Atelier

La création est un mystère. Si nous sommes vrais  avec nous-memes, nous pouvons observer que toute expression artistique commence par un apprentissage, long, exigeant, laborieux, qui nous enseigne la ferveur, la ténacité, le courage, l humilité…. et nous conduit vers nous-meme-

Plusieurs étapes jalonnent ce parcours dans l inconnu, où peu à peu le regard s « aiguise » et de nouveaux circuits s impriment dans le cerveau –

« voir et Voir » sont deux choses différentes disent les Japonais –
Par  étapes, brusquement, quelque chose s intègre en nous et se libère, libérant ainsi le geste et la vision – On ne revient jamais en arrière –
C est ainsi que l on expérimente que c est la sculpture qui dirige nos mains, les couleurs et les formes qui s appellent sur la toile, les notes qui s appellent les unes les autres avant de les chanter,  dans le chant improvisé de la musique Indienne,
(comme j en ai fait l expérience dans ces trois disciplines) –

C est le « tout autre » qui s exprime alors à travers nous –


 » C est toujours ta vérité intérieure que tu dois suivre, non ton idée….et encore moins celle d’un autre, meme souos la forme d une mode ou d une abstraction –

Ton idée d ailleurs risque d etre trop nette, trop ennuyeuse – ta réalité personnelle est en général plus hésitante, plus irrégulière, et il n y a rien de plus beau que l imperfection, à condition qu elle soit naturelle….
Et ton oeuvre sera conduite vers la faille qui et en toi et qui est tout le charme de ceux qui t aiment ainsi.
Tu atteindras alors l’œuvre vraie qui ne peut etre que celle que tu n as pas voulue –

Yu Fujiwara – Maitre de Raku – Japon

Revenir en haut de page